Mathematics

L'effet des bilans financiers des banques sur la finance et l'économie

Le bilan financier d'une banque fournit un instantané de ses opérations et de sa santé financière, mais des détails tels que l'actif et le passif sont largement ignorés par la macroéconomie et les communautés financières. Une initiative européenne étudie les bilans financiers pour mieux connaître leur impact sur l'industrie financière et sur l'économie.

Les bilans financiers des banques commerciales peuvent aider à mieux comprendre la dynamique bancaire, la valeur du marché et le risque systémique. En dépit de leur caractère fragmenté, ces développements macrofinanciers clés peuvent s'avérer incontournables dans le climat économique général.

Face à ce constat, le projet EMAIFAP (Exploiting macro-accounting information for asset pricing, systemic risk and monetary policy analysis), financé par l'UE, s'est fixé trois objectifs: comprendre et mesurer l'impact de l'effet de levier et de la position de risque des actifs des banques sur leur valeur en bourse; identifier les variables des bilans financiers qui sont essentielles pour limiter le risque systémique dans le système financier et les implications politiques des résultats; et comprendre et évaluer le mécanisme de transmission de la politique monétaire dans les bilans des banques.

À mi-parcours de ses quatre années, le projet a atteint ses deux premiers objectifs grâce à l'étude de plusieurs impacts. Les partenaires du projet ont étudié l'impact de l'effet du levier et des interconnexions entre les courtiers bancaires sur la propagation à l'échelle européenne, dans le secteur des contrats d'échange sur risque de crédit. Ils ont étudié l'impact de facteurs spécifiques aux banques sur le risque de solvabilité d'une institution et sa contribution au risque systémique. L'équipe a également examiné l'impact de la mise en commun des fonds communs de placement sur la contagion dans le marché boursier.

Les résultats montrent que les interconnexions entre les principaux acteurs sur les marchés boursiers et du crédit favorisent le risque systémique ou l'instabilité financière. Ils révèlent également que ces connexions et leurs conséquences sur l'évaluation des actifs financiers peuvent être identifiées. Ceci conduira au développement d'outils plus optimisés permettant de limiter ces effets.

Les activités du projet EMAIFAP continueront d'aider à mieux connaître les causes du risque systémique et de mieux comprendre comment la politique monétaire est transférée aux banques, des banques aux entreprises, jusqu'aux consommateurs. Ces résultats feront progresser le débat entre les décideurs politiques et les chercheurs en économie concernant la nécessité de réorienter le cadre réglementaire vers une perspective macroprudentielle dans un contexte d'après crise financière.

last modification: 2016-01-28 09:19:33



Study in Poland